back to home Commission fédérale de coordination
pour la sécurité au travail CFST
back to home
DE FR IT
Dernière modification: 20.10.2020
DE FR IT

Sources d'inflammation

Art. 29 OPA

Les principales sources d’inflammation sont:

  • les flammes
  • la chaleur
  • les feux couvants
  • les étincelles électriques
  • les décharges électrostatiques
  • les étincelles produites mécaniquement
  • la foudre

Pour les diverses sources d’inflammation, on observera les points suivants:

  • Flammes
    De telles sources d’inflammation sont interdites dans les zones-Ex 0 ou 20. Elles ne sont tolérées dans les zones-Ex 1 ou 21 et 2 ou 22 que si des mesures préventives spéciales, techniques ou organisationnelles (p. ex. aération, autorisation de soudage) sont prises.
  • Surfaces chaudes
    Dans aucune zone-Ex, la température de surfaces ne doit dépasser la température d’inflammation du matériau présent. Afin de simplifier spécialement les essais du matériel électrique, les températures d’auto-combustion sont attribuées à différentes classes (voir complément).
  • Feux couvants:
    Certaines poussières inflammables peuvent former des feux couvants sous l’effet de sources d’inflammation efficaces. La couche de poussières doit pour cela avoir une épaisseur minimale et représenter un certain volume. La caractéristique spécifique aux poussières est la température d’auto-inflammation.  
  • Etincelles des installations électriques
    Les équipements d’exploitation électriques et les installations entrant dans la réalisation d’une zone menacée par le danger d’explosion doivent correspondre aux prescriptions d’Electrosuisse pour la zone-Ex concernée (voir complément).
  • Décharges d’électricité statique
    Lors de processus de séparation, des charges électrostatiques se forment et peuvent entraîner des décharges dangereuses (voir complément). Les principaux exemples de ces processus de séparation sont les suivants:
    • Transvasement, transport en continu, brassage et pulvérisation de liquides apolaires (tels que les hydrocarbures, l’éther) présentant une résistance spécifique supérieure à 108 ohms x m.
    • Marcher avec des semelles isolantes ou sur un sol antistatique.
    • Transvasement, cyclonage, écoulement de poudres ou de matières poussiéreuses.
    • Dévidage de rubans (rouleaux) de papier ou de matières synthétiques
Dans les zones exposées à un danger d’explosion, des mesures de sécurité empêchant que des charges électrostatiques dangereuses se forment doivent être prises dans toutes les zones (voir complément). Les principales de ces mesures préventives sont:
    • Utilisation de matériaux conducteurs.
    • Equilibrage du potentiel et mise à terre.
    • Augmentation de la conductivité électrique des matériaux de travail grâce à des additifs afin d’abaisser la résistance spécifique au-dessous de 108 ohms x m.
    • Maintien d’une vitesse de flux basse.
    • Utilisation de revêtements de sol et de semelles conductrices (dont la résistance est inférieure à 108 ohms).
    • Décharge à la terre (par des ionisateurs) des charges engendrées par les tapis roulants (papier ou feuilles).
  • Etincelles produites mécaniquement
    On entend par là des étincelles susceptibles d’être produites par le frottement, un choc ou le meulage. Dans les zones exposées à un danger d’explosion, il faut prendre partout des mesures de sécurité empêchant la formation d’étincelles produites mécaniquement. Les plus importantes de ces mesures sont:
    • Empêcher la formation des étincelles dues au frottement ou aux chocs par des combinaisons adéquates de matériaux (par exemple des alliages non ferreux ou des métaux légers).
    • Empêcher la formation d’étincelles de meulage par un refroidissement à l’eau de la zone de meulage.
  • Foudre
    La foudre est une décharge électrostatique fortement ionisante qui résulte de l’équilibrage des potentiels entre deux nuages ou entre un nuage et la terre. Cette décharge, qui se manifeste sous la forme d’éclairs, génère un courant qui peut atteindre une tension de 300 millions de volts et une résistance de 100 000 ampères. Lorsque la foudre s’abat dans une atmosphère explosible, celle-ci s’enflamme toujours. La forte montée en température des chemins de décharge de la foudre entretient en outre l’explosibilité de cette atmosphère. 
    Les éclairs véhiculent de puissants courants susceptibles de créer des étincelles aux abords de leur point d’impact. Les orages peuvent, même en l’absence de foudre, entraîner la formation de tensions induites au niveau des installations et des matériels dont les ondes électromagnétiques représentent une source d’inflammation efficace.              
Complément: Série d'exemples de classification en Zones-ex
Complément: Prescriptions d’Electrosuisse relatives aux installations en zones de danger d'explosion
Complément: Électricité statique
Retourner au début